Mon avis sur le jeûne intermittent, ses extraordinaires bénéfices, nettoyez, réparer, régénérez et renforcez votre corps

Génération 3R

Mon avis sur le jeûne intermittent, ses extraordinaires bénéfices, nettoyez, réparer, régénérez et renforcez votre corps

JEUNE-INTERMITTENT

Découvrez dans cet article un sujet passionnant : le jeûne intermittent.

Vous avez déjà essayé probablement plusieurs types de diète, mais avez-vous déjà pratiquer le jeûne intermittent ?

Je vous pose cette question, parce que le jeûne intermittent n’est pas uniquement à des fins de perte de poids ou de perte de gras. Il a aussi et surtout, des avantages exceptionnels pour la santé.

Vous avez tout intérêt à les prendre en considération. Car le jeûne peut vous apporter un bien-être et vous aider à vous maintenir en bonne santé tout comme nettoyer naturellement et votre corps et ralentir votre vieillissement.

Et la bonne nouvelle est que c’est gratuit et facile à faire !

Voici ce que vous allez découvrir dans cet article :

  1. Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?
  2. Savez-vous vraiment ce qui se passe quand vous mangez mal et trop ?
  3. Que se passe-t-il quand vous pratiquez le jeûne intermittent ?
  4. Quels avantages pour vous de pratiquer le jeune de temps en temps ?
  5. Si vous souhaitez pratique le jeune intermittent quelles sont les limites et les recommandations ?
  6. Que devez-vous boire et manger pendant les périodes de jeûne intermittent ?
  7. Conclusion : mon avis sur le jeûne intermittent

 

Aujourd'hui nos aliments sont pauvres en nutriments et ne comblent qu'une partie des besoins d'un adulte !

AM le matin & PM le soir.

Il s’agit d’un complexe qui contient toutes les vitamines, des acides aminés, des minéraux et d’autres ingrédients encore dont le corps manque et a absolument besoin. Ce complément alimentaire va vous permettre de faire le plein et d’apporter une solution à toutes les carences en vitamines et minéraux et autres. 

jeunesse-global-mlm
systeme-immunitaire

1- Qu’est-ce que le jeûne intermittent ?

Pratiquer le jeûne intermittent, consiste à s’abstenir de manger pendant une période donnée, pour ensuite s’alimenter pendant ce qu’on appelle une fenêtre d’alimentation qui correspond à quelques heures durant lesquelles vous pouvez vous alimenter.

Durant la période de restrictions vous pouvez uniquement boire de l’eau du café ou du thé sans sucre.

Bien que beaucoup de personnes pensent que cette pratique est complètement ridicule et peut causer du tort à votre organisme, il n’en est rien. Bien au contraire.

Il y a eu énormément d’études sur le sujet qui viennent mettre un terme au doute concernant le jeûne intermittent.

Nous développerons cela un peu plus loin. Mais je peux d’ores et déjà vous dire que ces études mettent en lumière les vertus thérapeutiques, purificatrice et régénératrice du jeûne intermittent.

2- Savez-vous vraiment ce qui se passe quand vous mangez mal et trop ?

Pour la petite histoire

Dans notre société actuelle, la promotion de la malbouffe est omniprésente. Nous avons tendance à manger en grande quantité et en plus très mal !

Dans les années 1950, l’industrie agroalimentaire s’est faite tapée sur les doigts car elle mettait trop de gras dans ses préparations alimentaires.

Qu’ont fait les industriels pour régler ce problème ?

Ils ont tout simplement remplacé le gras par du sucre, pour préserver le « bon » goût de leurs préparations. Ils ont remplacé un problème par un autre problème, qui est pire que le premier.

Il a été démontré que l’addiction au sucre était plus forte que l’addiction à la cocaïne. Des tests ont été fait sur des rats de laboratoire et les résultats étaient alarmants.

Des études ont démontré que dans les décennies à venir, le taux mortalité lié au sucre sera supérieur à celui lié à d’autres maladies. Tout cela pour vous dire que quand vous mangez trop et mal, vous empoisonnez tout simplement votre corps.

Trop manger, vous fatigue et empêche le processus d’autoguérison de votre corps. La digestion entraîne une dépense énergétique et nerveuse colossale. Est-ce qu’il vous est déjà arrivé d’avoir un gros coup de barre après le déjeuner, jusqu’à l’envie de ne rien faire et d’aller dormir ?

Je pense que oui !

Eh bien, c’est à cause du processus de digestion qui vous pompe toute votre énergie. En plus le fait de mal ou trop manger, vous saturez votre corps de toxines qu’il aura du mal à éliminer. Et ce n’est pas tout, vous fatiguez aussi votre système immunitaire qui lui est toujours en alerte.

mlm-marketing-reseau

Pour mieux comprendre, il faut également comprendre ce qui se passe en matière d’énergie quand nous mangeons de la nourriture.

La nourriture est décomposée en macronutriments :  qui sont essentiellement des protéines, du gras et des hydrates de carbone.

Et en micronutriments : qui sont les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments. Tous ces micronutriments traversent la barrière intestinale pour aller directement dans le sang.

Les hydrates de carbone eux, vont en premier directement dans le foie dans des petits espaces de stockage. Ils y sont entreposés sous forme de glycogène. Mais cet espace de stockage est limité. Tout cela est contrôlé par un couple d’hormones opposées appelées insuline et glucagon. Retenez bien ces noms !

Mais si nous n’avons pas besoin d’une énergie dans l’immédiat, et si l’espace de stockage du foie est plein, alors les hydrates de carbone sont convertis en gras et sont dirigés dans les cellules graisseuses.

C’est la façon de prendre du poids en consommant trop de pâtes pizza biscuits pain sucre et boissons sucrées et autres aliments qui contiennent du sucre ou des hydrates de carbone.

Les protéines sont envoyées là où il y en a besoin mais si nécessaire, elles peuvent aussi être converties en gras.

Le gras est habituellement envoyé directement dans les cellules graisseuses. Et plus vous manger gras plus vous faites et gardez du gras.

Maintenant essayons de comprendre ce qui arrive quand le gras est à l’intérieur de la cellule graisseuse.

Nos gènes sont programmés pour économiser de l’énergie, et de ce fait, seront réticents à laisser sortir cette énergie de la cellule. C’est pourquoi, la nature a développé un réseau sophistiqué d’hormones qui contrôlent l’entrée et la sortie du gras des cellules graisseuses.

Les hormones les plus importantes sont celles qui contrôlent notre faim.

Et comme d’habitude dans la physiologie de l’être humain nous avons deux hormones opposées, la ghréline qui est l’hormone de la faim. Ce qui signifie que quand votre estomac est vide cette hormone est relâchée et vous demande de manger.

La leptine, qui est l’hormone de la satiété, quand votre estomac est plein cette hormone est relâchée et vous demande d’arrêter de manger.

L’adiponectine, est une hormone exclusivement produite dans le tissu graisseux et agit conjointement avec la leptine et l’insuline.

Le G3PDH n’est pas une hormone, mais une enzyme et elle est très mauvaise. Il s’agit du mauvais garçon de tout ce système. Parce que quand cette enzyme est relâchée, tous les hydrates de carbone sont convertis en gras.

La norépinéphrine, est une hormone qui augmente la thermogenèse, ce qui veut dire la production de chaleur par le corps et en conséquence va aider à brûler plus de gras.

Alors qu’est-ce qui se passe quand nous devenons obèses ?

Nos tissus graisseux, et principalement le tissu abdominal, deviennent le réservoir de molécules très agressives qui créent un syndrome inflammatoire silencieux.

Qu’est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que ces mauvaises molécules, vont empêcher la leptine et l’insuline de faire leur travail. Elles vont créer un cercle vicieux, où la leptine ne peut pas jouer son rôle de satiété et vous allez avoir faim en permanence.

Donc vous mangez beaucoup, mais l’insuline ne peut pas jouer son rôle de régulateur avec le sucre, et le niveau de sucre va augmenter dans le sang, provoquant le diabète de type deux et parfois d’autres maladies.

L’adiponectine qui est la partenaire de la leptine, n’est alors plus fonctionnelle et c’est un problème majeur qui va causer beaucoup de maladies chroniques, ainsi que diabète et cancer.

Maintenant que vous en savez plus sur ce qui se passe une fois l’assiette terminée, voyons un peu ce qui se passe quand vous jeûnez !

 

Aujourd'hui nos aliments sont pauvres en nutriments et ne comblent qu'une partie des besoins d'un adulte !

AM le matin & PM le soir.

Il s’agit d’un complexe qui contient toutes les vitamines, des acides aminés, des minéraux et d’autres ingrédients encore dont le corps manque et a absolument besoin. Ce complément alimentaire va vous permettre de faire le plein et d’apporter une solution à toutes les carences en vitamines et minéraux et autres. 

jeunesse-global-mlm
systeme-immunitaire

3- Que se passe-t-il quand vous pratiquez le jeûne intermittent ?

Tout de suite après le dernier repas

Votre corps démarre le processus de digestion immédiatement après la prise de votre repas. Les carbohydrates ingérés, seront traités et envoyés dans le circuit sanguin sous forme de glucose(sucre). Ce qui fera augmenter le taux de sucre dans le sang. 

Le taux de sucre ayant augmenté dans le sang cela pousse votre corps à commencer à produire de l’insuline.

Cette hormone a 2 fonctions importantes :

  • Elle stimule l’absorption rapide des sucres par les tissus, pour un apport rapide d’énergie immédiatement après avoir mangé.
  • Elle stocke aussi les sucres sous forme de glycogène quand le corps n’a pas besoin d’énergie dans l’immédiat. 

Le glycogène est stocké dans le foie et dans les muscles, pour être relâché seulement quand le corps a besoin d’énergie. Quand les emplacements de stockage du glycogène sont pleins, l’excès de glycogène est stocké dans le tissu adipeux sous forme de graisse.

3 heures après le dernier repas

L’insuline transporte le glucose dans le sang, qui lui va l’apporter aux cellules et aux tissus. Une fois que ce glucose est consommé son niveau dans le sang baisse et donc le niveau de sucre baisse aussi.

Tandis que l’insuline est en circulation, les cellules sont prêtes à absorber l’énergie. Aussi longtemps qu’il y aura du glucose dans le circuit sanguin, le glycogène stocké dans les muscles ou le foie ainsi que les graisses, ne seront pas utilisés comme première source d’énergie.

9 heures après le dernier repas

Après la fin de digestion du dernier repas, et l’arrêt de production d’insuline, le corps connaît une petite période de repos. Toutefois ce repos ne dure pas longtemps. Parce que nos organes, nos muscles, et notre système cognitif, consomment continuellement de l’énergie.

C’est alors qu’un nouvel acteur entre en jeu : une hormone, le glucagon

Dès que le niveau de sucre dans le sang, chute notre corps doit réagir.

Le rôle du glucagon est de relâcher le glycogène précédemment stocké dans le foie ou les muscles dans le circuit sanguin. Grâce à ce phénomène, votre niveau de sucre reste constant et l’apport en énergie est assuré.

11 heures après le dernier repas

Les perpétuels besoins énergétiques de votre corps sont toujours là ! Mais le problème est que même les réserves énergétiques précédemment stockées sous forme de glycogène sont bientôt épuisées.

Maintenant il est temps d’aller puiser dans de plus grandes ressources : les réserves de gras.

Les réserves caloriques sous forme de gras d’une personne adulte s’élèvent à environ 80 000 calories.

Pour pouvoir utiliser ces réserves, votre corps commence alors à produire des hormones « brûleuses de graisse ». 6 hormones assez impressionnantes sont engagées dans ce mécanisme de combustion des graisses.

Ces hormones remplissent plus ou moins les mêmes fonctions dans le métabolisme des graisses :

  1. L’hormone de croissance 
  2. La testostérone
  3. Le glucagon
  4. L’adrénaline
  5. La T3 (Tri-iodothyronine)
  6. L’IGF-1, aussi appelé somatomédine C, est un facteur de croissance (insulin-like growth factor-1) dont la structure et la fonction sont proches de celles de l’insuline.

12h après le dernier repas

Commence ce que l’on appelle la cétose.

Une fois que votre armée d’hormones de métabolisation des graisses s’est mise au travail, et a fourni à votre corps une nouvelle source d’énergie, quelque chose d’intéressant se produit : les corps cétoniques sont produits. 

Une fois formés dans le foie, les corps cétoniques passent dans le sang. Les cellules glucodépendantes les utilisent alors à la place du glucose, faute de glucides.

Les corps cétoniques ou cétones, sont des molécules d’acides gras qui se forment lorsque les réserves de graisse sont décomposées. Ils sont aussi connus pour fournir de l’énergie au cœur, au cerveau, et à tous les autres organes vitaux de notre système.

Les cétones activent les cellules nerveuses, renforcent la capacité intellectuelle, et développent de nouvelles cellules à partir des cellules-souches du cerveau.

Ils sont la raison qui fait que nous sommes particulièrement concentrés et productifs pendant la durée du jeûne intermittent.

14 heures  après le dernier repas

L’abstinence prolongée de nourriture, et le métabolisme des graisses activent un autre mécanisme. Après environ 12 à 14 heures, l’autophagie est activée.

Un terme très intéressant mais avec une fonction encore plus fascinante.

L’autophagie (du grec αυτο : « soi-même », et φαγειν « manger »), est en fait un mécanisme naturel qui consiste en la dégradation partielle du contenu de la cellule (appelé cytoplasme) par la cellule elle-même.

C’est un nettoyage des déchets qu’elle accumule dans des lysosomes (structures en forme de « sacs »), qui fusionnent avec d’autres contenants des enzymes digestives, ayant pour effet de détruire ces détritus.

C’est exactement ce qui se passe pendant cette phase. Les anciens composants cellulaires et les protéines dites mal repliées sont recyclés au cours de cette phase.

Non seulement elles peuvent être recyclées, mais les cellules peuvent être complètement renouvelée durant cette phase. Votre corps subit alors un grand nettoyage. Cela ne rend pas seulement vos cellules plus efficaces, cela prolonge également la vie de vos cellules et ainsi la vôtre.

4 – Quels avantages pour vous de pratiquer le jeûne intermittent de temps en temps ?

Les avantages pour vous sont nombreux, cependant voici une liste des avantages que je trouve vraiment importants :

  • Régulation du poids et de la satiété
  • Réduction de l’obésité, combustion des graisses
  • Diminution des inflammations
  • Diminution des risques de maladies et accidents cardio-vasculaires, et du diabète
  • Réduction de la pression artérielle
  • Régulation du sucre dans le sang
  • Améliorer les fonctions cognitives
  • Régénération cellulaire
  • Préservation de la jeunesse du cerveau
  • Lutte contre le stress oxydatif que subissent vos cellules tous les jours
  • Agit positivement sur le mauvais cholestérol dans le sang

5 – Si vous souhaitez pratiquer le jeûne intermittent, quelles sont les limites et les recommandations

Choisissez votre niveau de jeûne intermittent

Il y a plusieurs possibilités :

Pour les débutants

  • 14/10 : 14 heures de jeune et une fenêtre d’alimentation de 10 heures
  • 16/8 : 16 heures de jeune et une fenêtre d’alimentation de 8 heures

Si vous souhaitez plus de résultats vous pouvez commencer avec le 16/8 et ensuite passer à du plus costaud.

Le niveau plus élevé :

  • 18/6 ou 20/4 toujours le même principe.

Personnellement je le fais en 18/6 ou 20/4, je conçois que c’est un peu difficile les 2 ou 3 premiers jours, mais après je me sens vraiment plein d’énergie et de motivation.

Combien de jours par semaine

En la matière, je dirai il n’y a pas de limites ou de règles précises quant au nombre de jours de jeûne.

C’est à vous de choisir…

Vous pouvez débuter avec un jour de jeûne intermittent par semaine, et ajouter un jour de plus chaque semaine.

Comme vous pouvez le faire sur des périodes données. Je connais certaines personnes, qui pratiquent le jeûne intermittent tous les jours l’année. Ils en font un mode de vie.

Sachant qu’il n’y a aucun risque pour la santé de pratiquer le jeûne, c’est vous qui décidez !

Je vous conseille de demander toujours l’avis de votre médecin traitant, même si vous n’avez aucun problème de santé. Les médecins le déconseillent « aux personnes qui souffrent d’hypoglycémie, aux femmes enceintes, aux personnes prenant certains médicaments ».

Les sensations que vous risquez d’avoir au début

Lorsque vous commencerez à pratiquer le jeûne intermittent, vous allez certainement ressentir une sensation de faim et fatigue intenses.  C’est normal, pas d’inquiétude!

Voici pourquoi.

Votre corps est habitué à avoir comme source d’énergie le glucose, un sucre que l’on trouve dans la nourriture qu’on a l’habitude le consommer.

Lorsque vous privez votre corps de ce carburant qu’est le glucose, celui-ci vous envoie des signaux d’avertissement, pour vous dire tout simplement qu’il est en manque. Donc il en résultera, faim, fatigue et parfois maux de tête.

Mais ne vous inquiétez pas ces sensations vont disparaître, car votre corps va adopter le rythme du jeune. Il va commencer comme nous l’avons vu plus haut,  à utiliser le gras stocké comme nouvelle source d’énergie. Et plus vos périodes de jeunes seront longues et plus vous éliminerez facilement le gras stocké.

6 – Que devez-vous boire et manger pendant les périodes de jeûne intermittent ?

Que pouvez-vous boire pendant la période de jeûne ?

De l’eau à volonté il faut bien s’hydrater pendant les périodes de jeûne, des infusions à volonté, du café sans sucre sans lait avec modération, jus de citron frais sans sucre, les bouillons de légumes mais sans manger les légumes.

La super star est le thé. Coup de projecteur sur le thé

  • Pourquoi en boire pendant votre jeûne intermittent et dans quel but ?
  • Il réduit la sensation de faim. Le thé contient de la catéchine qui va réduire l’hormone de la faim, la ghréline.
  • Réduction du mauvais cholestérol (LDL). Le thé vert favorise la perte de poids en réduisant t donc le gras
  • Il ralentit le vieillissement en augmentant l’autophagie dans le corps
  • Le thé vert booste la détoxification. Grâce aux polyphénols qu’il contient, le thé vert lutte contre les radicaux libres.
  • Il améliore la santé de vos intestins et donc la digestion.

J’attire votre attention sur une erreur que les gens font. Cette erreur est de consommer des sodas light ou zéro calories. Si vous faites cela, vous aller tromper votre cerveau, car l’édulcorant artificiel qu’ils contiennent fait grimper votre taux d’insuline, et fait des ravages au niveau de votre glycémie.

Dès que vous consommez ces sodas zéro calories ou light, vous n’êtes plus considéré en jeûne intermittent.

Que pouvez-vous manger pendant la période de jeûne ?

Le principe du jeûne intermittent est de se priver de manger pendant un certain nombre d’heures. Pour ensuite s’alimenter pendant une fenêtre d’alimentation de quelques heures, sans changer son mode d’alimentation.

Comprenons-nous bien !

Si vous souhaitez perdre du gras et donc perdre du poids, il est évident que vous devez privilégier une alimentation saine et équilibrée.

À savoir :

  • Privilégiez les légumes et les fibres
  • Évitez ou réduire drastiquement le sucre
  • Réduisez les matières grasses
  • Privilégiez les matières grasses végétales (huile d’olives, huile de coco, huile de noix, les consommer crues)
  • Mangez à votre faim, en prenant votre temps.
  • Éliminez les fast-foods
  • Ne pas consommer d’édulcorants 
  • Limitez drastiquement la consommation d’alcool

Conclusion : Mon avis sur le jeûne intermittent

Le jeûne intermittent a des vertus thérapeutiques incontestablement bénéfiques pour votre corps.

Rappelons que pour être efficace, la restriction calorique devra au moins être effectuée pendant un créneau allant de 14 heures au minimum, jusqu’à 20 heures pour les plus expérimentés.

Cependant attention !

Mon premier conseil est : écoutez votre corps et ne cherchez pas à aller plus vite que lui !

Si vous ressentez des gros coups de fatigues, des grosses faims, etc., allez y progressivement, commencez par des créneaux plus réduits.

Dans ce cas-là, ne faites pas plus d’une à deux journées de jeûne intermittent par semaine, ensuite augmentez progressivement.

Hydratez-vous suffisamment avec de l’eau et ayez toujours une alimentation saine et équilibrée. C’est ce qui vous permettra d’avoir des résultats sur le long terme, tant au niveau de votre santé que de la gestion du poids.

Personnellement je le fais sous forme de cures allant parfois jusqu’à un mois. Si vous débutez commencez par des cures d’un mois mais à concurrence de 1 à 2 jours par semaine.

Le jeûne intermittent est un excellent outil à votre disposition pour perdre du poids et nettoyer votre corps.

Mais il va surtout vous aider à réparer, régénérer et renforcer votre corps.

Pour aller plus loin :  partagez avec nous en bas de page, vos expériences et vos avis qu’on en parle ensemble 😉 

C’était : « Mon avis sur le jeûne intermittent, ses extraordinaires bénéfices, nettoyez, réparer, régénérez et renforcez votre corps« 

Je vous souhaite beaucoup de réussite, dans votre vie, vos affaires et votre carrière.

Je vous souhaite plein de succès dans votre vie, vos affaires et votre carrière.  
mlm-marketing-reseau

Ps: Si cet article vous a plu, vous pouvez le partager...

Charbel Lakis 

mlm-marketing-reseau

 

love 0 Love
wink 0 Wink
lol 0 LoL
wow 0 Wow
cry 0 Cry
angry 0 Angry